Communiqué 13/11/2017

Rencontrer Hubert Haddad

À l'occasion de la lecture d'extraits de son roman
Premières neiges sur Pondichéry

Par Valérie Delbore

Le Mardi 21 novembre 2017 à 19 h
ibrairie Gallimard à Paris
15 boulevard Raspail 75007 Paris

Le mardi 21 novembre 2017, Valérie Delbore, fondatrice et lectrice des Mots Parleurs donnera lecture d'extraits du roman d'Hubert Haddad Premières neiges sur Pondichéry.

Valérie Delbore, pourquoi cette lecture des Premières neiges sur Pondichéry d'Hubert Haddad ?

« Hubert Haddad n'est plus à présenter au public des Mots Parleurs. Son œuvre est considérable. Complice des Mots Parleurs depuis plusieurs années, Hubert Haddad nous offre ici dans ce roman une écriture somptueuse qui nous entraîne entre chant et questionnements dans un tourbillon de perceptions." Elle ajoute : "Je serai ravie de vous faire partager ce texte foisonnant. »

Ce roman a valu à son auteur le Prix Cercle Chapel 2017, le Grand Prix de la Ville d'Asnières 2017 et la Sélection du Prix JOSEPH KESSEL 2017. Son éditeur, les Éditions Zulma, termine ainsi sa présentation du roman: « En un tour de force romanesque, Premières neiges sur Pondichéry nous plonge dans un univers sensoriel extrême, exubérant, heurté, entêtant, à travers le prisme d’un homme qui porte en lui toutes les musiques du monde, et accueille l’inexorable beauté de tous ses sens. »

Réservation par email ou sur le site des Mots Parleurs :
https://motsparleurs.org/lectures/lecture-20171121.Hubert-Haddad.Premieres-neiges-sur-Pondichery.html

La lecture aura lieu à 19 heures le Mardi 21 novembre 2017
LIBRAIRIE GALLIMARD
15 boulevard Raspail 75007 Paris

La lecture durera environ 50 minutes. Elle sera suivie d'une signature.

Extrait du livre :

« Madras la nuit – poix et goudron. L’air a une épaisseur d’huile. Une puissante odeur de putréfaction chargée de poussière et de cendres animales s’infiltre sous l’épiderme, dans la gorge et les bronches. À Jérusalem, pendant des années, chaque dimanche, il avait traversé un marché arabe sous un soleil nimbé d’étincelles. Les crieurs d’agrumes le saluaient. La foule s’ouvrait avec des froissements d’étoffe. Les éclats de voix se répondaient, proches et lointains. On s’apostrophait du fond du temps. On plaisantait et riait d’un étage à l’autre de la tour de Babel. C’était avant la multiplication des attentats, avant le mur. Yitzhak Rabin n’avait pas encore été assassiné par un juif orthodoxe. On pouvait espérer un règlement pacifique du conflit. Certains jours de fête, les voix dans les rues se mêlaient avec une espèce d’harmonie. L’hébreu et l’arabe, le yiddish, le copte ou l’arménien, les langues tissaient ensemble de vieilles connivences. Dans l’accalmie, tout laissait augurer un apaisement, une ouverture, quelque chose de miraculeux. »
Hubert Haddad
© Zulma, 2017.

Valérie Delbore, comédienne et fondatrice des Mots Parleurs, propose depuis 2003 des lectures à voix haute de textes d'écrivains français et étrangers qu'elle « met en voix »". Ces événements littéraires ont lieu à Paris et en Bourgogne, deux fois par mois ou plus.